Un coach américain au chevet du taekwondo haïtien

Le coach Américain d’origine chinoise, présent en Haïti lors du déroulement de la 25e édition du championnat national de taekwondo (24 au 26 août), est devenu le nouveau head-coch des sélections nationales de taekwondo. « Une grande opportunité pour Haïti », a laissé entendre Kéthia Valsin, secrétaire générale adjointe de la Fédération haïtienne de taekwondo.

Son nom est Eui Lee. Ce dernier, aux dires des responsables de la fédération, a été charmé par les prestations des athlètes haïtiens lors de la tenue de la 25e édition du championnat national de taekwondo. Il s’est offert volontiers pour aider Haïti.

« Voyant son savoir-faire, la fédération, toujours à la recherche des experts capables de voler au secours du taekwondo haïtien, a fait appel à lui pour aider le coach Richard Louissaint aux commandes de nos différentes sélections nationales », a expliqué clairement madame Valsin, qui ne tarit pas d’éloges à l’égard de l’expérimenté coach américain d’origine chinoise.

Eui Lee, pas seulement un coach

« Il s’engage à habiller l’équipe nationale senior de taekwondo, et ce, de 2018 à 2024 par le biais de la compagnie Tusah. Savez-vous qu’il avait, lors de notre dernier championnat national (24 au 26 août) organisé au gymnasium de la rue Romain, apporté un jeu d’équipements à l’équipe nationale ? En fait, nous pouvons dire que Tusah est le nouveau sponsor de l’équipe senior de taekwondo. Toujours est-il que nous sommes à la recherche d’un autre sponsor capable d’aider la fédération à habiller les autres équipes », a précisé Kéthia Valsin tout en laissant entendre que Eui Lee vient à point nommé pour voler au secours du taekwondo haïtien qui aura à honorer plusieurs rendez-vous sur la scène régionale et internationale.

Très reconnaissante à l’endroit du coach américain d’origine chinoise Eui Lee, la secrétaire générale adjointe de la Fédération haïtienne de taekwondo, en a profité pour le remercier, annonce que le coach pourra effectuer son come-back au pays avant la fin de l’année.

« Il est fortement question qu’il revienne en décembre 2018 en Haïti dans le cadre d’une formation destinée aux joueurs de l’équipe nationale. Cette séance de formation durera environ 10 jours », a précisé fièrement Kéthia Valsin.

 

 

 

 

 

 

 

lenouvelliste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *