Trois arbitres féminines haïtiens pour officier à la Sud Ladies Cup en France

Anne-Marie Joseph, Berline Geffrard et Falone Dieurisma ont rejoint la France depuis dimanche en vue d’officier à la Sud Ladies Cup en prélude à la Coupe du monde de football féminin U20 de la FIFA à partir du 5 juin. Une première dans l’histoire du football féminin haïtien.

Depuis la présence de Wesline Louis aux éliminatoires des Jeux de la francophonie en 2013, les arbitres haïtiennes sont de plus en plus présentes sur la scène internationale. Après Jean Marc Moreau retenu pour la Copa America 2016, la présence de Jacques Robert Arthur, de Bembito Célima, de Carl-Henri Elie, et de Wilson Tilus dans les compétitions concacaf, les Haïtiennes franchissent un palier en officiant d’abord lors des éliminatoires de la Coupe du Monde et en étant retenues pour la Sud Ladies Cup 2018 que disputeront l’Allemagne, les USA, la France et Haïti à partir du mardi 5 septembre. 6 matches mais surtout la possibilité pour ces arbitres haïtiennes de marquer des points qui leur ouvriront les portes de la phase finale.

« Je me sens fière d’être là », se réjouit Anne-Marie Joseph, l’arbitre qui réussit des performances de plus en plus intéressant parmi les jeunes arbitres féminines. Née à Belladère le 24 avril 1989, Anne-Marie Joseph est une passionnée de foot. Elève, elle a choisi d’évoluer dans une équipe de football féminin à Belladère sous la houlette d’Eddy Baptiste, comme attaquante. Mais le projet d’Eddy Baptiste de créer un club de football à Belladères fait long feu. En province, les filles se marient jeunes quand elles ne se consacrent pas à l’étude. Rapidement, les filles abandonnent et le club meurt dans l’œuf. Devant la passion d’Anne Marie, Eddy Baptiste choisit de l’initier à l’arbitrage jusqu’en 2010. Conséquence du séisme aidant, Anne-Marie suit son premier stage officiel comme arbitre à seulement 19 ans et si rien ne lui dit qu’elle y gagnera de quoi vivre, elle persévère dans cette voie par amour tout en poursuivant ses études classiques puis universitaires. En novembre dernier, elle devient arbitre reconnue par la FIFA. Aujourd’hui, l’infirmière compte plus de 200 matchs à son actif et nourrit une seule ambition : ne pas seulement porter le titre d’arbitre reconnue de la fifa mais encore se faire une carrière sur le plan international et arbitrer un jour soit aux Jeux Olympiques, soit en phase finale de la Coupe du monde ou éventuellement les deux.

En avril dernier, elle officie au stade Sylvio Cator lors du challenge Caribbean avant d’officier à trois reprises lors de la phase préliminaire des éliminatoires de la Coupe du monde de football féminin en mai. Des prestations qui lui ont permis de marquer des points et d’être retenue pour la Sud Ladies Cup, l’antichambre de la Coupe du monde de football féminin U20.

Célibataire, la fille de Canès Joseph et de Charité Cyril qui officie depuis 2010 se rapproche donc de plus en plus vers une partie de son objectif à côté de sa profession d’infirmière.

Berline Geffrard le retour

De retour de sa convalescence après une blessure qui l’a tenue éloignée du terrain, Berline Geffrard retrouve ses sensations tant pour pratiquer le volley-ball que pour officier comme arbitre. Présente au championnat de la Concacaf en 2013 aux côtés de Wesline Louis, la Saint-Marcoise a connu une longue traversée du désert à cause d’une blessure qui tardait à se cicatriser. Le 18 mai dernier, elle disputait le championnat national des clubs de volley-ball dans les rangs de Phoenix. Une expérience qui soulignait surtout la bonne santé de la joueuse en dépit des résultats calamiteux de son club dans la compétition. Berline Geffrard retrouve aussi ses sensations d’arbitre au point de faire partie des trois qui seront à la Sud Ladies Cup.

Née à Marchand-Dessalines le 23 juillet 1991, la fille de Bernio Geffrard est encore célibataire mais fait partie de la liste de la FIFA depuis 2016 tout comme Falonne Dieurisma, la 3e arbitre du trio présent en France.

Liste d’arbitres FIFA pour Haïti

8 hommes et 6 femmes forment la liste des 14 arbitres haïtiens labellisés FIFA pour 2018. De ces 14, 6 figurent sur la liste fifa pour la première fois et les autres ont au moins deux ans d’expériences internationales. De ces 8 hommes, il y a 4 arbitres (Bembito Célima, Carl-Henri Elie, Jacques Robert Arthur et Patrick Sénécharles) 4 arbitres assistants (Jean Marc Moreau, Nesly Dorcéus, Ramsès Jean et Wilson Tilus). Des 6 femmes nous comptons 3 arbitres (Joanne Monestime, Judith Ambroise et Ronide Henrius) et 3 arbitres assistantes (Anne Marie Joseph, Falone Dieurisma et Wesline Louis). A noter que Georges Alain Jean, l’un des meilleurs arbitres haïtiens de la première partie de la saison 2018, n’est pourtant pas sur la liste de la FIFA pour 2018 alors qu’il réalise de très bonnes performances sur le terrain mais n’avait pu satisfaire aux exigences physiques de la FIFA à la suite de quelques pépins de santé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enock Néré

lenouvelliste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *