Tout savoir sur les adversaires des jeunes Grenadières

Du haut de son statut de première nation de la Caraïbe à se qualifier à une phase finale de Coupe du monde féminine U-20 de la FIFA, Haïti, qui doit affronter dans le difficile groupe D les équipes de la RP Chine, du Nigéria et d’Allemagne, est condamnée à l’exploit si elle espère atteindre les quarts de finale. Clin d’œil sur les adversaires des Grenadières !

Avant d’évoquer une éventuelle qualification d’Haïti, petit poucet du groupe D, pour le deuxième tour du Mondial français, les coéquipières de Nérilia Mondésir sont quasi certaines de disputer les trois matches de poule contre des géants: la RP Chine, le 6 août au stade de Marville (Saint-Malo), le 9 août au même endroit face au Nigeria, et le 13 août contre l’Allemagne au stade de la Rabine (Vannes).

Venons-en à l’équipe de RP Chine. Cette dernière va disputer sa sixième Coupe du monde. Elle a été finaliste en 2004 et 2006. En effet, battue par la RDP Corée, la RP Chine, à domicile, a atteint le dernier carré à la faveur de ses deux succès lors de la phase de groupes sur l’Ouzbékistan et la Thaïlande. En effet, trop justes devant le Japon en demi-finale, les Chinoises, poussées par leur public, ont tout de même scellé leur retour en Coupe du monde U-20 en battant l’Australie (3-0).

Joueuse à suivre Jin Kun

Victorieuse du tournoi féminin des Jeux olympiques de la jeunesse, Nankin 2014, Ji Kun est aujourd’hui l’une des grands espoirs de la RP Chine, qu’elle a conduite vers France 2018. Kun avait évolué comme latérale il y a trois ans, Toutefois son sens du but lui a valu de monter d’un cran, en tant que milieu offensive. Un nouveau poste dans lequel elle s’est épanouie, marquant notamment contre l’Australie. Sous son impulsion, la RP Chine retrouve la Coupe du monde féminine U-20 de la FIFA. Au fait, la jeune prodige a récemment honoré sa première sélection en équipe nationale. Elle fait figure de référence dans une compétition estampillée par la FIFA pour la sélection chinoise.

Les 21 Chinoises

Le sélectionneur Peter Bonde (60 ans) a fait appel à trois gardiennes. Ce sont, entre autres, Xu Huan (#1), Liang Jiahui (#12), Zheng Jie (#20). Sept défenseures : Dou Jiaxing (#2), Li Yifan (#3), Wang Linlin (#4), Chen Qiaozhu (#5), He Luyao (#14), He Ying (#13), Zhi Jie (#21), neuf milieux de terrain : Liu Jing (#6), Shen Mengyu (#8), Jin Kun (#9), Zhao Yujie (#10), Xie Qiwen (#11), Ma Xiaolan (#15), Yan Yingying (#16), Zhang Linyn (#17), Yang Qian (#18) et deux attaquantes : Wang Yanwen (#7) et Chen Yuanmeng (#19).

Le Nigeria

Appelé encore « Super Falconets », le Nigeria s’est qualifié pour la Coupe du monde féminine U-20 de la France 2018 pour la cinquième fois de suite. Les Africaines font partie d’un cercle très fermé des pays ayant pris part à toutes les phases finales de cette compétition, soit neuf au total avec le Brésil, les USA et l’Allemagne. Avec 5 victoires, un nul, deux buts encaissés et 24 inscrits. Considéré comme l’un des deux poids lourds du football africain, à côté du Ghana, il a su surmonter tous les obstacles qui se sont dressés sur sa route. Avant le coup d’envoi de France 2018, le Nigeria a déjà disputé deux finales, battues à chaque fois par l’Allemagne en 2010 et 2014. En 2012, le Nigeria n’avait pris que la quatrième place de la compétition.

Joueuse à surveiller Rasheedat Ajibade

À 18 ans, elle est la meilleure joueuse et la buteuse des qualifications africaines pour la Coupe du monde féminine U-17 de la FIFA 2016. En effet, l’attaquante a remis ça deux ans plus tard. Régulière, elle a trouvé le chemin des filets lors des 6 rencontres. Ajibade a inscrit au total la bagatelle de 10 buts lors de ces qualifications. Elle est la capitaine de la sélection féminine U-20 du Nigeria. A France 2018, elle participera à sa quatrième Coupe du monde féminine. La progression de la joueuses est exponentielle, car sélectionnée chez les A, elle pourrait bien être également du voyage en France 2019.

Les 21 Nigérianes

Le sélectionneur Musa Christopher (54 ans) a convoqué trois gardiennes, Onyinyechukwu Okeke (#1), Chiamaka NNadozie (#16), Rita Akarekor (#21), sept défenseures : Glory Ogbonna (#3), Gift Monday (#5), Oluwakemi Famuditi (#6), Joy Duru (#9), Mary Ologbosere (#13), Opeyemi Sunday (#15), Blessing Ezekiel (#18), six milieux de terrain : Mary Saiki (#2), Christy Ucheibe (#4), Peace Efih (#7), Adebisi Saheed (#10), Grace Igboamalu (#12), Taibat Odueke (#19) et cinq attaquantes : Rasheedat Ajibade (#8), Bashirat Amoo (#11), Anam Imo (#14), Chidinma Okeke (#17) et Aishat Bello (#20)

Allemagne

Quadruple championne d’Europe en titre, l’Allemagne a été la première à valider son billet pour le Mondial français. Pour y arriver, elle a fait des misères aux équipes de l’Écosse (3-0), de l’Espagne (2-0) et de l’Irlande du Nord (6-0) pour assurer sa participation dans un tournoi qu’elle connaît bien pour l’avoir remporté à trois reprises en huit participations. Ce sera la neuvième participation des Allemandes qui avaient gagné ce trophée en 2004, 2010 et 2014. Elles ont été finalistes en 2012 et deux fois troisièmes en 2002 et 2008.

Joueuse à suivre Laura Freigang

Elle s’apprête à disputer sa deuxième Coupe du monde U-20. Elle s’est illustrée en signant un doublé lors du match de préparation contre les Pays-Bas (5-1). Recrue-phare de FFC Francfort, Laura Freigang, quadruple championne d’Europe, allie l’expérience à la confiance au sein de l’équipe allemande.

Les 21 Allemandes

Le sélectionneur Meinert Maren (44 ans) a fait confiance aux trois gardiennes suivantes : Vanessa Fischer (#1), Janina Leitzig (#12), Charlotte Voll (#21), cinq défenseures : Katja Orschmann (#3), Sophia Kleinherne (#4), Tanja Pawollek (#5), Sarai Linder (#13), Janina Hechler (#14), huit milieux de terrain : Dina Orschmann (#2), Janina Minge (#6), Giulia Gwinn (#7), Jana Feldkamp (#8), Kristin Koegel (#11), Luca Graf (#16), Sjoeke Nuesken (#17), Lena Oberdorf (#20) et cinq attaquantes : Stefanie Sanders (#9), Laura Freigang (#10), Nina Lange (#15), Klara Buehl (#18) et Annalena Rieke (#19)

 

 

 

 

 

 

 

 

Legupeterson Alexandre

lenouvelliste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *