Rouseline Mardi aux commandes de l’administration du Don Bosco FC

Il faut croire que le Don Bosco FC de Pétion-Ville n’a pas chômé. En fait, le comité directeur du club, voulant que l’équipe gravisse les échelons sur le plan professionnel, a travaillé dans l’ombre durant la trêve. Dans la foulée, le club a fait l’acquisition d’une secrétaire pour sa gestion administrative, une professionnelle chevronnée, une pièce rare, s’il faut le dire, Rouseline Mardi. Partons à la découverte de cette jeune femme qui espère placer le Don Bosco FC sur le toit du football de la zone !

Le Nouvelliste : Voulez-vous vous présenter pour les lecteurs du journal ?

Rouseline Mardi : Je suis Rouseline Mardi, mariée, mère de deux enfants. Je suis chrétienne. J’ai étudié l’administration avec une expertise en gestion financière. Je suis aussi détentrice d’une expertise en coopération internationale et aide humanitaire. J’ai plus d’une douzaine d’années d’expérience comme auditeur.

LN: Vous êtes devenue la secrétaire administrative du Don Bosco FC. En quoi consiste ce rôle?

RM: Ce rôle consiste à faire une gestion efficace de toutes les ressources du club (humaines, financières, matérielles, informationnelles et même de la notoriété) de concert avec le board.

LN : Quelle sera votre mission au sein d’une équipe où visiblement rien ne marche comme sur des roulettes?

RM : Ma mission est de supporter d’abord le board dans ses décisions (planification et exécution), de supporter les joueurs dans leur épanouissement et leur bien-être, de supporter tout le staff dans des réponses rapides pour de meilleurs résultats.

LN : Fixez-vous déjà, entre autres, un objectif à atteindre?

RM : Oui, mon objectif est déjà fixé: doter le Don Bosco FC d’une administration forte aux fins d’une meilleure gestion.

LN : Nul doute que le Don Bosco FC se veut une équipe professionnelle. Quelle est à première vue votre lecture après avoir intégré la famille jaune et noir?

RM : À première vue, en intégrant la famille jaune et noir, je vois un club en quête d’innovation. a) l’administration qui a toujours été dirigée par le board, qui n’a pas toutes les expertises, cherche les bras du domaine pour mieux faire; b) la vice-présidente s’est déplacée pour se former afin d’avoir les toutes dernières notes de gestion d’une équipe professionnelle.

« Le Don Bosco Community, les préparatifs en vue de la deuxième partie de la saison et l’objectif du club ».

LN : Que pouvez-vous nous dire sur le « Don Bosco Community », que nous sachions, est un programme important pour les membres du comité exécutif ?

RM : Le Don Bosco Community est un programme d’intégration des fans à leur club jaune et noir. En s’inscrivant, le fan s’offrira la possibilité de supporter, voire d’aider son club. Ce programme est tellement important pour le comité exécutif que nous recherchons des avantages afin de les fidéliser.

LN : Pensez-vous que le Don Bosco FC, qui a mis le paquet sur ce programme, pourrait combler ses attentes ?

RM : Oui, je le pense. On a fait le bon choix, car nous misons sur l’attachement de nos nombreux fans au club. C’est pourquoi nous leur offrons l’opportunité d’intégrer le club d’une autre manière (maillot, gadgets, entrée libre aux matches, rabais sur achat, …). D’un autre côté, ce support permettra aux membres du comité exécutif de maintenir le standard que nous avons.

LN : Qu’est-ce qui devrait en principe attirer une personne vers la famille du Don Bosco FC ?

RM : La réponse est dans la question. En fait, le Don Bosco est une famille. Je veux que ce soit clair pour tout le monde, le Don Bosco n’est pas seulement une équipe de football, c’est un club où il y a de la place pour tout le monde et où l’on se sent bien.

LN : On annonce pour le 18 août la deuxième moitié de la saison. Fixez-vous déjà un objectif avant le jour J ?

RM : Au niveau de l’administration et du staff technique, nous sommes au travail, car on n’a pas eu de congé. Nous préparons la rentrée des joueurs, nous planifions des formations pour tout le monde (joueurs et staff). Notre objectif est d’avoir des joueurs préparés pour ce jour. Nous entamons la deuxième semaine des entraînements au parc Sainte-Thérèse sous la houlette de Jean Nathoux Chrysostome Junior et son staff technique. Une bonne partie de l’effectif n’a toujours pas repris. Cependant, nous espérons avec le retour des joueurs retenus en équipe nationale pour les jeux de Barranquilla, l’effectif sera beaucoup plus nombreux.

LN : Vous nous dites quoi sur le cas Benchy Estama: il partira ou ne partira pas ?

RM : Son contrat arrive à terme. Nous entamons le processus des négociations pour qu’il soit rempilé. Pour le moment, nous ne pouvons rien dire sur son cas. Toujours est-il que le Don Bosco FC souhaite prolonger son contrat.

Le Nouvelliste : Quel est votre dernier mot pour compléter cette interview madame Mardi ?

Rouseline Mardi : Mon dernier mot est pour les fans de Don Bosco. Je veux leur dire que leur club a besoin d’eux. Nous ferons tous les sacrifices pour les satisfaire. Cependant, ces fans doivent savoir qu’en retour leur présence est très importante.

 

 

 

 

 

 

 

lenpuvelliste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *