Rien ne va plus à Valentina

Trois fois champion national (2008, 2009, 2010), une fois 2e de la compétition, Valentina n’est depuis le début de la saison que l’ombre de lui-même. Jamais, depuis sa fondation le 14 février 2005 et son accession en première division en 2007, la formation « rose » n’a été logée à pareille enseigne.

La tête basse, Rudena Paillère, Zila Lafleur, Gertrude Saint-Jacques, Wagnelda Milien quittent la pelouse du stade Sylvio Cator ce mardi 23 octobre. Un but de Guerline Guerrier juste avant la demi-heure de jeu (26e) de la rencontre qu’elle vient de disputer, et le tour est joué. L’Association sportive féminine de Croix- des-Bouquets s’impose 1-0 à leurs dépens et s’offre au passage un 3e succès de rangs dans la compétition pour s’asseoir sur le fauteuil de leader aux côtés des Tigresses qui ont une différence de buts plus importante.

Avant-dernier du classement de la zone Ouest avec un seul petit point sur 9, Valentina FC est en position critique, car au-delà des mauvais résultats, c’est surtout la qualité du football proposé par le club « rose et blanc » qui inquiète. Jean Marc Junior Ferdinand qui contre l’AS F de Croix-des-Bouquets utilise Gertrude Saint-Jacques à la récupération au lieu de Zila Lafleur, qui compte sur un Bertha Auguste un peu alourdit, un Rudena Paillère peu inspirée une Nedlie Pierre-Louis isolée et un Wagnelda Milien comme seule au monde n’est pas parvenue à insuffler ce jeu collectif, cette complicité qui faisait la force de cette équipe mais encore cette force de finition que représentait des attaquantes plus inspirées et plus efficaces qui jouaient dans cette équipe. 0-0 contre les Amazones lors de la première journée, 0-5 contre les Tigresses lors de la 2e journée, 0-1 lors de la 3e journée, 7e place au classement dans son groupe avant de défier des Arcadins arrogants puisque Valentina FC est la seule formation que les filles des Arcadins souhaitent vaincre pour éviter la dernière place du classement. Une défaite qui devrait sonner le glas du club dimanche au parc Celtic si d’aventure Arcadins l’obtenait.

Les Tigresses impériales

Au parc Sainte-Therèse, la montagne aura accouché d’une souris. Don Bosco FC qui manifestait l’envie de croiser le fer avec les Tigresses n’a pas eu le temps de montrer une quelconque vélléité. Cueilli à froid par une réalisation de Melchie Daelle Dumornay (2e), le Don Bosco n’a même pas eu le temps de rentrer dans la partie qu’il s’est vu contraint de courir après un score de plus en plus lourd au fil des minutes. Le temps pour les filles du Don Bosco de disputer une mi-temps,Melchie Daelle Dumornay (2e, 24e ) et Roseline Eloissaint (26e) ont le temps de marquer à trois reprises pour permettre aux Tigresses de mener 3-1 à la pause

En seconde période, les Tigresses ajoutaient 3 autres buts (Melchie Daelle Dumornay 60e), Lovelie Pierre (68e) et Mélissa Dacius inscrivaient trois autres buts pour permettre aux Tigresses de mener 6-1 et consolider leur place, laissant au Zila Lafleur, Gertrude Saint-Jacques et consort le soin de jouer chaque match à venir comme une finale.

Classement de la compétition dans ce groupe après la 10e journée

Pos Clubs Pts MJ MG MN MP BP BC Diff

1 AS Tigresses 9 3 3 0 0 24 1 +23

2 AS Féminine Croix des Bouquets 9 3 3 0 0 6 0 +6

3 Amazones FC 7 3 2 1 0 7 0 +7

4 Aigle Brillant 6 3 2 0 1 11 1 +10

5 Don Bosco FC 3 3 1 0 2 2 6 +4

6 Valentina FC 1 3 0 1 2 0 6 -6

7 Camp Nous II 0 3 0 0 3 0 11 -11

8 Arcadins FC 0 3 0 0 3 0 24 -24

 

 

 

 

 

lenouvelliste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *