Qui est Carl Jordanly Maurice ?

Et si Haïti produit son Messi, son Cristiano ou son Neymar ? Tel est le titre d’une brochure produite par Danilo Maurice pour évoquer l’énorme talent de son fils Carl Jordanly (1m65 et 55 kilos), né à Pestel (Grand-Anse), le 13 novembre 1999.

L’élève de secondaire 4 au collège Jean-Price Mars, à l’initiative de son père, a tapé dans un ballon à l’âge de six ans. Depuis, il a participé, sous les couleurs de l’AS Truitier, à diverses compétitions, dont un championnat de futsal organisé l’an dernier au gymnase de la rue Romain.

S’il n’a encore rien remporté avec l’AS Truitier qui évolue en troisième division, il a, en revanche, gagné avec l’équipe d’Atomic FC l’un des prestigieux championnats du département de la Grand’Anse en battant en finale la solide formation de Feeling Bastien, issue du département des Nippes. Sa surprenante équipe, malgré six matches joués, reste invaincue dans le championnat. Cerise sur le gâteau, Carl Jordanly a été désigné meilleur joueur de la supercoupe de l’Unité de Pestel.

Le talentueux Carl Jordanly rêve un jour de jouer en équipe nationale d’Haïti et de porter les couleurs du FC Barcelone, de quoi marcher sur les traces de ses idoles Andres Lionel Messi et Charles Hérold Junior. En effet, le numéro 10 de l’AS Truitier a été pressenti au Real Hope FA, Don Bosco FC ou encore Racing Club Haïtien avant de jeter son dévolu sur son club actuel.

Si l’on se fie aux informations publiées par son père Danilo, sous la houlette de l’entraîneur Desmornes, le fils de Maurice multiplie les séances d’entraînement au centre sportif de Carrefour. Droitier de naissance, Carl Jordanly, qui joue en 9, travaille son pied gauche pour imiter son illustre idole Leo Messi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Legupeterson

lenouvelliste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *