Pour le 40e anniversaire du Judo club Jose Marti

Fondé le 18 novembre 1978 par l’ancien président de la Fédération haïtienne de judo, Ernst Laraque (décédé), le judo club Jose Marti, l’un des clubs les plus performants de l’histoire du judo haïtien, organise les 15 et 16 novembre une pléiade d’activités pour fêter grandiosement ses 40 ans d’existence.

Les festivités visant à célébrer le 40e anniversaire du judo club Jose Marti s’annoncent grandioses. Cependant, s’il faut se fier à une note de presse publiée par les responsables, une petite modification ayant rapport à la date initiale s’impose.

« En raison de la manifestation (politique) visant la totalité du territoire nationale le 18 novembre, le comité organisateur, soucieux de la sécurité des participants à cet événement grandiose, a décidé de modifier le programme initial », peut-on lire dans cette note. Dans la foulée, elle en a profité pour fixer les nouvelles dates.

« Le stage, prévu sur deux jours, et ce, en quatre séances de 2 heures de temps, se fera plutôt seulement le jeudi 15 novembre avec deux séances de 3 heures. La compétition par équipe se fera le vendredi 16 novembre au matin alors que le gala aura lieu le même jour à partir de 17 heures », a clairement précisé le comité directeur du club avant de s’excuser auprès du public.

« Nous nous excusons des inconvénients que ces changements peuvent occasionner, mais nous devons faire avec la réalité politique du pays », conclut la note du judo club Jose Marti.

Avec la création du judo club Jose Marti, le judo haïtien qui, à la fin des années 1970, était peu connu et pratiqué de façon anarchique et archaïque, a fait son entrée dans la voie normée. Dans la foulée, ce club, véritable pourvoyeur de joueurs en sélection nationale et qui a révolutionné cette discipline en Haïti, a participé à la formation, entre autres, de plusieurs dizaines d’athlètes qui avaient représenté le pays aux Jeux Olympiques : Caleb Jean, Ernst Laraque Jr, Rubens Joseph, Somoza Célestin.

Depuis les années 2000, le club s’adonne particulièrement à la formation d’athlètes juvéniles. Toujours sur la route du succès et sur la base de régularité, le club est presque tout le temps représenté en sélection nationale juvénile.

Avant de redresser la barre, le judo club Jose Marti avait encaissé deux grosses frappes. En effet, lors du violent séisme qui avait ravagé le pays le 12 janvier 2010, le local du judo club Jose Marti s’était effondré alors que ses adhérents étaient en plein entraînement. Pour l’occasion, on comptait plusieurs blessés et un mort. Son président emblématique et émérite, l’illustre Ernst Laraque, fut éteint le 19 octobre 2012, laissant un club non encore ressuscité.

Il va sans dire que la période post catastrophe fut très difficile, le club a eu du mal à se relever. Mais avec l’aide et les sacrifices de son personnel, de ses proches et de gens bien intentionnés, il a recommencé à accueillir les jeunes. Aujourd’hui, il fonctionne avec de faibles moyens, dans un petit local mis à sa disposition temporairement et une clientèle réduite. Il a fallu aussi une séance de formation, tenue du 21 au 23 février 2014 et animée par deux experts canadiens, pour permettre à ce club patrimoine de renaître de ses cendres.

Nous tenons à souhaiter un bon 40e anniversaire au judo club Jose Marti et qu’il continue à participer à la formation de jeunes athlètes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Legupeterson Alexandre

lenouvelliste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *