L’AS Mirebalais et l’AS Capoise restent au coude à coude

Six victoires acquises sur des scores étriqués, deux matches nuls et vierges, et six buts inscrits en huit rencontres, sont entre autres, le bilan chiffré de la dixième journée du championnat haïtien de football professionnel, tournoi d’ouverture. Toutefois, l’AS Mirebalais et l’AS Capoise, tous deux tenus en échec, restent co leaders de la compétition reine du pays

À cinq journées de la fin de la phase régulière du tournoi d’ouverture du championnat haïtien de football professionnel, la bataille fait rage entre les équipes du milieu de tableau pour s’adjuger une place donnant accès aux play-offs.

Le Tempête FC prépare bien le derby, non Baltimore SC

Contre le Baltimore SC, ravagé par une crise interne, l’équipe de l’Arcahaïe FC, sous la houlette de l’entraîneur Kénel Thomas, a enregistré au parc national du Drapeau sa première victoire à domicile. L’unique but de la partie a été inscrit en première mi-temps par Mylove Dorvilien (26’). À l’issue de cet important succès, les Archelois se sont emparés de la dixième place du classement avec 12 points, deux longueurs en moins que les Saint-Marcois (8e) avec 14 unités.

A rebours de son rival, le Tempête FC, auteur jusque-là d’une saison mi-figue mi-raisin, n’a pas tremblé au parc Levelt face au Real Hope. Ce dernier, qui essaie de retrouver son football, s’est fait surprendre par l’équipe « Belle colonne », cinq minutes après le coup d’envoi de la rencontre. Michelin Aristilde (5’) s’est mis en évidence pour déclencher les hostilités pour les siens. Plus rien à se mettre sous la dent tout au long de ce match, puisque le Tempête FC s’est imposé sur la plus petite des marges (1-0) face au Real Hope qui retombe dans ses travers. À 17 points, le Tempête FC, qui doit affronter le Baltimore SC lors de la onzième journée, est pointé en quatrième position alors que le Real Hope n’est que quatorzième au classement avec 10 unités.

Le nord sauvé par le FICA

Si le Real Hope, en perte de vitesse, a mordu la poussière à Saint-Marc devant le Tempête FC (1-0), l’AS Capoise est reparti des Gonaïves, face au Racing FC, avec le point du match nul (0-0) à l’occasion du 56e anniversaire de l’équipe de la terre salée. Malgré ce match nul et vierge, le vieux Coq capois, 21 points, reste coleader de la compétition. Parallèlement, le Racing FC, amputé de plusieurs cadres qui ont décidé d’aller voir ailleurs, ne fait que consolider sa onzième place avec 11 unités. Face au Racing Club Haïtien, l’équipe la plus titrée du championnat national de D1, le FICA a eu gain de cause. Au terme de ce match qui a attiré la grande foule, les Capois ont réalisé le service minimal. En effet, il a fallu ce précieux but inscrit par Paxon Jean (57’) pour voir le FICA (7e avec 14 points) terrasser le Racing Club Haïtien (1-0) qui se trouve à l’avant-dernière place du classement avec 7 misérables points.

Week-end presque néfaste pour Léogâne

Le choc de la dixième journée, opposant le Valencia FC (3e avec 18 points) à l’AS Mirebalais (leader avec 21 points), au parc Gérard Christophe, n’a pas eu de vainqueur. Les deux protagonistes ont lutté jusqu’au bout, de quoi faire pencher la balance en leur faveur. Mais en vain, car le match s’est achevé sur le score nul et vierge (0-0). Pour sa part, le Cavaly AS (13e avec 10 points) a été battu à Ouanaminthe par l’équipe locale. En effet, malgré la présence de Claude Francis, son troisième entraîneur depuis le coup d’envoi de la saison après Jean Renaud Abélard et Ronald Lambert, le cheval rouge, malmené par le Don Bosco FC (1-4), concède sa deuxième défaite de suite. À quatre minutes de la fin du match, c’est Fénel Julien (86’) qui a permis à Ouanaminthe FC (6e, 15 points) de l’emporter sur le strict minimal (1-0).

Le Don Bosco FC réussi la passe de trois

Après avoir épinglé à son tableau de chasse les équipes de l’AS Mirebalais (2-1) et du Cavaly AS (4-1), les « MECHAN MECHAN » ont fait une nouvelle victime. Cette dernière porte le nom de l’AS Sud-Est (16e avec 5 points), battu (1-0) au parc Sainte-Thérèse. À la mi-temps, les deux équipes n’ont fait aucun cadeau. Toutefois, ce sont les visiteurs, bien que derniers au classement, qui ont mis en danger le portier de l’équipe locale. Au fait, Davensley Benoît, promu capitaine du Don Bosco FC, a dû sortir le grand jeu (28’) pour détourner la frappe splendide de l’attaquant de l’ASSE.

La réponse des locaux fut immédiate, deux minutes plus tard, après une attaque bien orchestrée, le tir de Benchy Estama passe hors-cadre, et l’arbitre central, à la 33e minute de jeu, a refusé, pour position de hors-jeu, un but du Don Bosco FC. Six minutes après l’heure de jeu, le Don Bosco allait ouvrir le score par le meilleur buteur de la compétition reine du pays, Benchy Estama (66e) sur penalty. À l’issue de cette rencontre, le Don Bosco FC (5e avec 15 points) gagne deux places au classement.

Pour le reste, au stade Sylvio Cator, le FC Petit-Goâve est venu prendre la longueur des Cosmopolites (1-0) pour se replacer dans la compétition. L’unique but de la rencontre a été inscrit sur penalty (78e) par Hans Gardy Chéry. Avec 13 points, les Delmassiens restent figés à la neuvième place. En revanche, le FC Petit-Goâve est 12e avec 11 unités.

 

 

 

 

 

 

 

 

Legupeterson

lenouvelliste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *