Lancement du «Jumstart NBA Digicel 2018»

À côté de Stéphanie Augustin, responsable de marketing de la Digicel, et le président de la Fédération haïtienne de basket-ball (FHB), Joseph Henri Jean, deux membres du comité exécutif, Emmanuel Bonnefil et Robinson Vincent, ont rencontré la presse, ce jeudi 5 avril, à Marriott Hôtel pour faire le point sur le «Jumstart NBA Digicel 2018».

Il s’agit d’un programme de basket-ball réservé aux jeunes. Avant la tenue de la première phase des entraînements de basket «Jumstart NBA Digicel 2018», prévue pour les 12 et 13 mai à Port-au-Prince, les responsables de la FHB et ceux de la Digicel ont déjà pris rendez-vous avec les jeunes basketteurs du pays. En effet, ceux évoluant dans le grand Nord sont attendus le samedi 7 avril au Cap-Haïtien, et ceux venus des départements de l’Artibonite, du Centre et une partie du département de l’Ouest, doivent se rendre, le samedi 14 avril, au Centre Sport pour l’Espoir. Toujours est-il que la dernière journée de la phase préliminaire est fixée au CFC, Babiole # 7, pour le samedi 21 avril, et est ouverte aux athlètes du grand Sud.

Pour répéter Stéphanie Augustin : « Un total de 72 jeunes (48 garçons et 24 filles), âgés entre 12 et 16 ans, choisis lors de la phase préliminaire (7, 14 et 21 avril), prendront part aux deux journées, baptisées : Jumstart NBA Digicel 2018. La dernière sera animée par des coachs issus de la NBA. Ces experts américains, enthousiastes de venir en Haïti, vont en profiter pour animer une séance de formation pour une dizaine d’entraîneurs haïtiens. Ces derniers, après avoir pris part au séminaire de formation, auront la lourde responsabilité d’accompagner, les 12 et 13 mai, les coachs étrangers dans la détection des talents», a-t-elle fait savoir.

Si l’on se fie aux informations communiquées par les responsables de la FHB et de Digicel, « À l’issue de la première phase du Jumstart NBA Digicel 2018, huit jeunes (5 garçons et 3 filles), choisis par les experts, se rendront à la Jamaïque en août prochain pour participer à la seconde phase du projet. Si les représentants d’Haïti, aussi talentueux qu’ils soient, arrivent à taper dans l’œil des experts, ils auront peut-être la chance de voyager, soit à Miami ou à New York, pour l’ultime phase, et ce avec possibilité d’intégrer une académie de sport aux USA», ont martelé les responsables.

«Recherche des talents», tel est l’objectif fixé par la Digicel et la FHB. Pour Joseph Henri Jean : «Pour nous autres, c’est un privilège d’accueillir le Jumstart NBA Digicel. Ce n’est pas le fruit du hasard, car au sein de la fédération nous faisons un travail noble. Au fait, ce partenariat signé avec la Digicel nous permettra, entre autres, de promouvoir le talent de nos jeunes basketteurs. Je peux vous avouer qu’il s’agit d’un début, car il va avoir plusieurs autres évènements de cette envergure. Vu que le sport est un atout majeur pour lutter contre la délinquance juvénile, nous allons en profiter pour réunir le plus de jeunes possibles», a laissé entendre le président de la Fédération haïtienne de basket-ball.

Il va sans dire que le Kick Start Digicel, réservé alors aux jeunes footballeurs pétris de talent, n’est plus. Il est officiellement remplacé par le «Jumstart NBA Digicel». À cela, il faut ajouter deux autres projets que sont la NBA care et une séance de formation réservée aux entraîneurs haïtiens, s’il faut faire confiance aux propos de Stéphanie Augustin.

Soulignons que le programme de basket-ball Jumstart NBA Digicel, ciblant plus de 430 jeunes âgés entre 12 et 16 ans, est à sa quatrième édition. Cependant, Haïti, qui porte à neuf le nombre des pays ayant l’habitude d’accueillir cette activité, y participera pour la première fois les 12 et 13 mai à venir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

lenouvelliste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *