La 10e édition de la journée nationale paralympique se tiendra aux Cayes

Annoncée initialement pour le 17 octobre, la dixième édition de la journée nationale paralympique, qui entend réunir entre 600 et 800 athlètes handicapés venus des dix départements du pays, se tiendra finalement cette année aux Cayes, le samedi 27 octobre.

L’annonce officielle a été faite ce mercredi 24 octobre par les responsables du comité national paralympique d’Haïti à l’occasion d’une conférence de presse donnée au local de cette entité sportive, sis à l’impasse Eckman, Delmas 49. Force est de constater qu’il n’y a que le président Jean Chevalier Sanon comme ancienne tête au sein de ce comité, renforcé avec les présences de Marie Esther Thomas, secrétaire générale, et Read-Forby Milfort, responsables des entraîneurs.

« Faciliter le recrutement et la formation des athlètes handicapés et techniciens en perspective des jeux parapanaméricains et paralympiques 2019-2020 ; formation de classificateurs et d’entraîneurs ; plaidoyer et promotion du handisport en Haïti ; dépistage de talents sportifs dans la communauté des personnes handicapées ; présentation de la proposition d’amendement de la loi portant sur l’intégration des personnes handicapées ; organiser des compétitions handisports pour au moins 800 athlètes handicapés à travers sept disciplines sportives et thérapie psychosociale par le para sport » seront, entre autres, les temps forts de la 10e édition de la journée nationale du handisport aux Cayes.

Les athlètes auront à se produire dans 7 disciplines (athlétisme, basket-ball et volley-ball sur chaise roulante, tennis de table, haltérophilie, bosch et football). S’il faut se fier aux informations communiquées par le responsable des coaches : « Entre 600 et 800 athlètes, sous la houlette des 8 entraîneurs, devraient en principe y participer, et ce dans 21 épreuves », a révélé Read-Forby Milfort.

Voulant sensibiliser la société haïtienne à la problématique des personnes handicapées et matérialiser le concept d’inclusion sociale par la symbiose des athlètes, volontaires, parents et spectateurs, Jean Chevalier Sanon, l’air déterminé, veut développer l’estime de soi chez les athlètes handicapés. C’est pourquoi il promet de tout mettre en œuvre pour que cette 10e édition soit une réussite à tout point de vue.

« L’administration du comité national paralympique et ses partenaires s’apprêtent à se surpasser afin de faire de la 10e édition de la journée nationale du handisport une grande réussite, où les droits et les compétences des personnes handicapées seront mis en exergue », a promis le président du comité paralympique.

Pour réaliser cette journée nationale paralympique, le Comité national paralympique d’Haïti, aidé par le COH, le MJSAC, le FUND, la Humanity inclusion (HI), le Bureau du secrétaire d’État à l’Intégration des personnes handicapées et le gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg, n’a obtenu qu’un million de gourdes de la part de l’État haïtien, alors qu’il lui avait soumis un budget de 250 millions de gourdes.

Les athlètes les plus brillants, lors de la 10e édition de la journée nationale paralympique qui se tiendra le samedi 24 octobre au centre sportif Larco aux Cayes, auront à gagner des trophées et des médailles, et ils seront pris en charge en vue de représenter Haïti en 2019 ou 2020 dans des compétitions à l’échelle internationale.

 

 

 

 

 

 

 

Legupeterson Alexandre

lenouvelliste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *