Haïti disputera sa 3e coupe du monde au Mexique

Pour une troisième fois, sur quatre éditions, Haïti, qui a hérité du groupe D avec Angola, Ukraine et Espagne, participe au championnat du monde de football des amputés qui aura lieu du 23 octobre au 5 novembre 2018 à Guadalajara, au Mexique. Avant le coup d’envoi de la compétition, la confiance est de rigueur dans le camp haïtien, s’il faut se fier aux déclarations du sélectionneur national Rochenel Pierre.

La sélection haïtienne de football amputé laisse le pays, ce lundi 1e octobre à destination des USA en vue de peaufiner sa préparation. Elle sera prise en charge, pour répéter Rochenel Pierre, par le bon samaritain, Dr Fred Saurel.

« Nous laissons le pays, ce lundi 1er octobre à destination des USA pour préparer ce championnat du monde qui se déroulera au Mexique du 23 octobre au 5 novembre 2018. C’est le Dr Fred Saurel, un bon samaritain, qui s’occupera de l’équipe haïtienne », a précisé le sélectionneur national, l’air confiant, malgré la présence de la Russie championne en titre, assuré que son équipe pourrait créer la surprise dans la compétition en absence d’Ouzbékistan, double champion du monde.

« Nos joueurs ont beaucoup d’expérience et ont un jeu d’ensemble extraordinaire. Ils se sont préparés techniquement et tactiquement. En 2017, nous avons gagné la Copa America qui avait eu lieu aux USA en battant le pays hôte (5-0). Nous avons pris la seconde place lors d’un triangulaire réunissant les équipes des USA et d’Angleterre. On va hisser plus haut le drapeau haïtien. Nous avons la confiance parce que Haïti est la 4e puissance du football amputé », a déclaré Rochenel Pierre.

Invitée à participer à la première édition de la coupe du monde de football des amputés en 2010, Haïti, éliminée en phase de poule, s’était absentée en 2012 avant de revenir à la charge en 2014. Victorieuse de l’Allemagne (2-0) et du Kenya (2-0), l’équipe haïtienne, bien qu’elle soit corrigée (1-6) par la Russie, future championne du monde de cette édition, allait prendre la longueur de l’Italie (4-3) en huitième de finale avant de subir la loi, en quart de finale, de la Turquie (3-0).

Avant de se rendre aux USA pour se préparer, l’équipe haïtienne avait eu une exhibition au parc Sainte-Thérèse. Il s’agit pour le sélectionneur national de permettre au public de découvrir l’équipe nationale, et ça été, dit-il, une très bonne expérience.

« On avait eu, la semaine dernière, un match d’exhibition au parc Sainte-Thérèse au cours duquel, beaucoup de gens avaient fait le déplacement pour voir à l’œuvre, et ce pour la première fois les footballeurs à mobilité réduite. Ils ont regretté de découvrir trop tardivement la pratique de ce sport en Haïti ».

À Guadalajara, au Mexique, du 23 octobre au 5 novembre, la sélection haïtienne de football des amputés, qui entend faire mieux que 2014, doit se débarrasser en phase de poule des équipes de l’Angola, de l’Ukraine et de l’Espagne.

 

 

 

 

 

 

 

 

lenouvelliste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *