CANADA – HAÏTI : LES 5 RAISONS DE CROIRE EN LA QUALIFICATION DES GRENADIERS

La sélection haïtienne de football a vendu la mèche (0-1) ce samedi 12 juin 2021 à Port-au-Prince dans le cadre de la première manche de la double confrontation lui mettant aux prises face au Canada. Dans la deuxième manche, le pari semble risqué et difficile mais les grenadiers ont toutes les bonnes raisons de croire en une qualification pour le prochain tour.

La panique s’installe chez les fans mordus du ballon rond et ceux particulièrement férus de sélection haïtienne de football. Perdre la première manche de la double confrontation face au Canada ne présage rien de bon pour les grenadiers. Cependant, tenant compte des faits historiques et de différentes considérations, tout porte à croire en une qualification de la sélection haïtienne de football.

1- Le Canada n’est pas supérieur

Il n’est un secret de polichinelle pour personne, la performance réalisée par le Canada hier à Port-au-Prince prouve comment cette équipe est prenable bien qu’emmenée par des stars de haut niveau. ” C’est vrai que c’est une équipe très physique mais on ne peut pas dire qu’il y a un grand écart entre nous et le Canada”, explique Jean Pierre Papin, journaliste de Magik 9.

“La première période ayant conduit à 2 grosses occasions pour le Canada est la plus mauvaise période qu’a joué Haïti durant ces dernières années”, argue le présentateur de Golaso soulignant les lacunes regrettables enregistrées dans cette première mi-temps. “Il n’y a pas eu de cohésion entre les joueurs de l’équipe”, constate-t-il.

2- Des changements seront portés dans la formation

Vraisemblablement, de gros changements seront portés dans la formation qui a débuté face au Canada à Port-au-Prince. L’entraîneur Jean Jacques Pierre peut opter pour un milieu avec Saba comme véritable relayeur car jouer avec Kevin Lafrance et Bryan Alceus fût un vrai désastre.

La montée de Leverton Pierre et de Steeven Saba a tout changé dans le match. La sélection haïtienne a su compter sur des milieux pouvant orienter le jeu et garder le vrai tempo. De plus, le onze officiel publié quelques minutes voire heures avant la tenue de la rencontre était sujet à de nombreuses controverses. Des internautes comme des journalistes sportifs ont critiqué avec véhémence les choix de Jean Jacques Pierre.

Dans une interview à chaud accordée, le sélectionneur a reconnu les lacunes enregistrées dans ce match et promis d’y remédier. Ce qui présage un bon nettoyage dans le futur onze du sélectionneur.

3- Retour en forme des blessés

Plusieurs joueurs titulaires dans la sélection n’ont pas pu jouer ou n’ont pu rappiller qu’une dizaine de minutes parce qu’ils ont contracté très récemment une blessure. En témoignent les cas de Arcus Carlens, Hervé Bazile etc… Dans le prochain match qui se fera à Chicago, forcément, ces joueurs retrouveront leur top forme et pourront la mettre au service de la sélection haïtienne de football.

Le chouchou du public Duckens Nazon n’a pas pu débuter en raison d’une gêne ressentie avant le match. Hervé Bazile, véritable meneur de jeu libre de cette équipe sera à 100% de sa forme en vue d’aider l’équipe à composter son billet pour le prochain tour des éliminatoires.

4- le but vient d’une erreur

Dans le haut niveau, une erreur de concentration, ça paie catégoriquement. Samedi, au stade Sylvio Cator, une petite erreur de concentration a causé un passe dans le dos de la défense et occasionné le but canadien, un peu aidé par la maladresse de Johnny Placide.

Après cette erreur, l’équipe s’en est repris surtout en deuxième période. Et le Canada n’a jamais pu inquiéter Haïti comme l’aurait voulu la réalité footballistique. Néanmoins, la maladresse au niveau de l’attaque a empêcher à la sélection d’empocher le point du nul.

5- Haïti a déjà remonté au score

S’agissant de remotada ou de suprise footballistique, la selection haïtienne de football en est bien capable. Surtout, il s’agit d’une défaite par un but à zéro.

En Gold Cup, les grenadiers ont eu ce sursaut d’orgueil qui l’ont permis à remonter qu score face au Canada jusqu’à se qualifier.

Le 15 juin, face à la même équipe, l’histoire risque de se répéter.

5- la motivation est là

Bien que défaits dans leur fier, le grenadiers n’entendent pas lâcher prise et sont prêts à aller jusqu’au bout pour cette qualification. Sur Twitter, quelques heures après la défaits, les messages de motivation pullulaient. Steeven Saba, Ricardo Adé et autres ont promis de laisser leur peau sur le terrain dans la quête de l’objectif.

En revanche, les fans mordus du ballon rond ont renvoyé l’ascenseur. Les messages pour motiver les grenadiers ont retrouvé tout part et d’autres. L’objectif : pas question d’abandonner..

Les haïtiens portés par un chauvinisme pour la sélection haïtienne de football se croisent les doigts pour une qualification de la sélection pour le prochain tour. S’il est vrai que la défaite fait mal mais se relever, jouer et se qualifier est ce qu’il en reste.

Jean Daniel / Totalmixradio

gabcitoj

Read Previous

CANADA – HAÏTI : JOHNY PLACIDE ET DEUX AUTRES GRENADIERS ATTENDUS LUNDI

Read Next

FOOT – BLESSURE : SELSO SAINT-DUC HOSPITALISÉ

en_USEnglish