SPORT – INFRASTRUCTURE : QUI VOLERA AU SECOURS DU STADE SYLVIO CATOR ?

Lamentable, inimaginable, inexplicable, inquiétante, les qualificatifs manquent tout simplement pour décrire la situation chaotique et catastrophique du stade Sylvio Cator. En très mauvais état, le stade fondé en 1950 sous le gouvernement de Paul Eugène Magloire mérite une intervention urgente, selon le constat fait par un reporter de Totalmixradio.com, dépêché sur place le jeudi 18 février 2021. Partageons les faits !

À l’extérieur du stade Sylvio Cator, on a pu remarquer des insalubrités, des ordures aux alentours et des marchands positionnés à l’entrée de l’édifice. En face de l’une des barrières du stade, un garage devant servir à la réparation des voitures.

UNE SITUATION ALARMANTE ET ACCABLANTE

Au niveau de la rentrée du stade, à la rue Oswald Durand, on a constaté des points de stationnement de voitures assurant le trajet des passagers, des motocyclistes qui occupent cet espace.

QUID DE L’INTÉRIEUR DU STADE

Plusieurs voitures sont garées à l’intérieur, des matériels de la Croix-Rouge haïtienne ont occupé l’espace. Les murs sont plus que sales et méritent en toute urgence une couche de peinture.

Les barrières des gradins et de la tribune sont fermées (il était 11h du matin), et aucun responsable n’y était sur place, à l’exception des agents de sécurité.
Les inspections des toilettes et des cabines de presse étaient difficiles à réaliser.

Devant cet état de fait, les autorités ont pour obligation d’agir vite en vue d’entretenir l’unique stade du pays.

La seule et unique note positive du stade Sylvio Cator est qu’après l’installation de la nouvelle pelouse artificielle par la firme Hollandaise ‘Edel Grass’, elle a reçu une mention positive, car elle a été certifiée par des experts de la FIFA peu de temps après.

Gracien Antoine/ Totalmixradio.com

gabcitoj

Read Previous

FOOT – LIGUE 2 : L’AJ AUXERRE D’ARCUS OK, PAS DE VAINQUEUR ENTRE LEVERTON ET HERVÉ BAZILE

Read Next

FOOT – TOURNOI AMICAL : KOUP KINANM, MATCH NUL ENTRE L’ASC ET L’OFC

en_USEnglish