Clôture du séminaire de formation sur le sauvetage aquatique

Un séminaire de formation sur le sauvetage aquatique s’est tenu dans la ville des Cayes sous les auspices de la Fédération haïtienne de sauvetage (FHS).

L’objectif de cette formation n’était autre que de motiver et sensibiliser beaucoup plus les gens de la métropole du Sud à la pratique de la natation et le sauvetage pour sauver des vies.

«Sauvetage aquatique pour tous, sauvetage aquatique pour la vie», tel était le thème retenu par la FHS pour cette formation qui s’est déroulée dans la métropole du Sud à l’endroit justement des agents de la BLTS et des gardes-côtes d’Haïti.

À cette formation d’une durée de deux semaines, les participants, sous la conduite d’experts-instructeurs qualifiés Léone Hyppolite et Ruby King, accompagnés de leurs assistants Énelson Pierre et Richard Edmond, ont acquis de plus amples connaissances sur le sauvetage aquatique ainsi que le sauve-nage de loisir et de la compétition.

«Savoir lire et écrire c’est bien ; mais aussi savoir nager peut sauver une vie», a déclaré le vice-président de la Fédération haïtienne de sauvetage, et également secrétaire adjoint de la Fédération haïtienne des sports aquatiques (FHSAS), Louis Séphar Jean-Louis.

«La noyade représente le niveau 3 causant chaque année beaucoup de morts dans le monde, d’où la nécessité pour les Cayens d’apprendre à nager et ce n’est pas normal que nous vivions sur une île et que moins de 2% des Haïtiens savent nager», a déclaré le président de la Fédération haïtienne de sauvetage (FHS) et également président de la Fédération haïtenne des sports aquatiques (FHSA), le Dr Évenel Mervilus.

Intervenant en la circonstance à la cérémonie de remise de certificats et distinctions, le Dr Mervilus s’est dit très satisfait de la volonté affichée par les participants d’apprendre.
Pour lui, c’est un travail de sensibilisation qui a commencé et qui se poursuivra avec une série de formations de ce genre à l’échelle nationale. Le sauvetage aquatique doit être un sport de masse avec comme prochaine étape l’entrée de cette discipline du lot des activités scolaires», dixit le président de la FHS et la FHSA.

L’homme fort de ces entités fédérales en a profité pour solliciter l’appui des secteurs concernés à venir en aide aux fédérations qu’il préside dans ce ô combien et difficile tâche de développer et structurer la pratique de la natation et du sauvetage en Haïti qui sont non seulement des loisirs, des disciplines sportives, mais aussi une nécessité pour nous qui sommes des insulaires.

À signaler également les interventions du commandant de la BLTS dans le Sud Saint-Jean Etzer, ainsi que celui des gades-côtes Michel Jean-Myrtel qui n’ont pas manqué de remercier le président et son staff d’avoir pensé à délivrer pareille formation avec la promesse formelle que le suivi sera assuré.

Le Dr Évenel Mervilus a saisi l’opportunité de remercier tous ceux et celles qui, à un titre quelconque, ont collaboré pour rendre possible cette formation.

Remerciements d’une façon spéciale à la mairesse de la ville des Cayes, Marie-Michelle Sylvie Rameau, les délégués des Cayes Serge Chéry et Hérold Jean-Jacques, respectivement délégué et vice-délélgué, les directeurs des Finances et du département du ministère des Sports pour la zone Sud, Jean Jacques Théobal, Joseph Bruno, ect.

Pour finir, le Dr Mervilus a lancé un vibrant appel à la présidence, secteurs public et privé, de l’aider à rénover la piscine olympique du centre sportif de Carrefour qui va desservir plus de deux millions de fréquentations.

 

Emmanuel Bellevue

lenouvelliste.com

Gaby Joseph

Read Previous

La FIFA valide l’assouplissement de la loi pour les binationaux

Read Next

Naomi Osaka en Haïti pour un documentaire

en_USEnglish