Le Real Hope FA prêt à jouer la CFU Championship

Quatre équipes, issues d’Haïti et de la Jamaïque, disputeront du 12 au 19 mai à Kingston (Jamaïque), l’édition 2019 de la CFU Championship, qualificative pour la ligue des champions de la Concacaf. À moins d’un mois du coup d’envoi, le Real Hope FA, s’il faut se fier aux propos de son directeur technique Gener Pierre, est prêt à jouer cette compétition.

Les équipes jamaïcaines de Portmore United et Waterhouse FC et celles d’Haïti, l’AS Capoise et Real Hope FA, disputeront l’édition 2019 de la CFU Championship. Le benjamin des clubs capois, pour répéter son président d’honneur, a été invité par les autorités de la Confédération d’Amérique du Nord, centrale et Caraïbe de football.

« Après que la Concacaf a pris la décision de sanctionner les deux clubs de Trinité-et-Tobago et ceux de la République dominicaine, elle nous a adressé une correspondance pour savoir si nous souhaitions prendre part à l’édition 2019 de la CFU Championship. Nous avons répondu par l’affirmative, car ça colle étroitement à notre philosophie qui est de permettre à nos vedettes de s’extérioriser », a fait savoir le membre fondateur du Real Hope FA qui s’est attribué un satisfecit suite à cette invitation.  

« La Concacaf a fait choix du Real Hope FA parce que l’équipe avait un comportement exemplaire à Trinité-et-Tobago lors de sa première participation à la CFU Championship. En fait, nous autres du Real Hope FA, nous voulons y rester, et ce même en championnat national. Depuis notre fondation (14 mars 2014), nous n’étions ni de près ni de loin impliqués dans les scandales qui gangrènent notre sport roi. À dire vrai, nous voulons que nos joueurs, les membres de notre staff technique et autres… aient un profond respect pour les officiels du match et la commission qui organise le championnat», a laissé entendre Gener Pierre avant de faire allusion aux moyens financiers pouvant permettre à son équipe de se rendre à la Jamaïque en mai prochain.  

« Lors de notre première participation à cette compétition, nous avions dû dépenser 70 000 dollars américains. C’est très coûteux, certes, mais l’enjeu en vaut la peine. Il va sans dire que nous avions commis certaines erreurs, car nous ne faisons que nos premières armes. Au fait, il fallait à tout prix refaire cette expérience pour que nous puissions aller de l’avant. Pour l’instant, nous n’avons pas encore de sponsors. Vu que nous nous rendrons à la Jamaïque en mai, nous espérons avoir l’aide financière nécessaire pour effectuer ce voyage », a-t-il déclaré tout en précisant que le Real Hope FA ne va pas renforcer son effectif.  

« Nous allons disputer la CFU Championship avec l’effectif qui joue actuellement le championnat national de première division. Malgré le départ de sept éléments clés dans notre groupe, l’équipe reste compacte. On n’est pas leader du championnat pour rien. Laissez-moi vous faire une confidence: au sein du Real Hope FA, actuellement les postes sont chers. Nous ne faisons que rouler notre effectif, car nous préparons la CFU Championship », a signalé Gener Pierre, qui ne vise que la place donnant accès à la phase finale de la ligue des champions de la Concacaf.

Du 12 au 19 mai à Kingston (Jamaïque), pour espérer rejoindre dans l’histoire de cette compétition les équipes haïtiennes Valencia FC (2013) et Don Bosco FC (2015) qui avaient disputé la phase finale de la nouvelle version de la ligue des champions de la Concacaf, le Real Hope FA doit impérativement battre respectivement les équipes Portmore United, Waterhouse et AS Capoise.

kodekings

Read Previous

D’autres joueuses haïtiennes émigrent dans d’autres championnats professionnels

Read Next

10 sur 25 entraîneurs jacméliens ont réussi leurs examens de passage

en_USEnglish