Ernso Laurence va-t-il succéder à Yves Jean-Bart ?

Si aucun candidat, à environ huit mois des joutes devant élire un nouveau président à la tête de la Fédération haïtienne de football, n’a jusque-là osé lever le petit doigt pour déclarer sa candidature, l’ancien international et actuellement directeur général du parc Sainte-Thérèse de Pétion-Ville, Ernso Laurence, qui s’est dit confiant, n’y va pas par quatre chemins pour afficher ses intentions.

Les rumeurs les plus vives, qui circulent dans les couloirs de la fédération, ont laissé entendre que Yves Jean-Bart, atteint par le poids de l’âge, ne se présenterait pas aux prochaines joutes visant à élire un nouveau président aux commandes de la FHF. Et depuis, plusieurs noms ont été cités pour remplacer le Dr du football, en place depuis 2000 à la tête du bureau fédéral.

« Je ne suis pas le candidat choisi par le bureau fédéral. En fait, le choix de briguer le poste de président de la FHF n’a rien à voir avec Yves Jean-Bart», a répondu l’ancien international haïtien pour démentir l’information selon laquelle il serait choisi par le natif de la ville d’Aquin. Il a pris cette décision, dit-il, en fonction de son expérience dans le football.

« J’ai gravi tous les échelons dans le football, et ce pour avoir été joueur, entraîneur, dirigeant et actuellement directeur du parc Sainte-Thérèse de Pétion-Ville. Je sais mieux que tout le monde ce qu’endurent un joueur de football, un dirigeant et un entraîneur. », a soutenu Ernso Laurence, qui a laissé entendre qu’il ne ferait pas la chasse aux sorcières s’il arrive à prendre la tête de la Fédération haïtienne de football au terme des joutes prévues pour le début de l’année prochaine.

« Je serai un président rassembleur. Au sein de la famille du football, déchirée aujourd’hui, il ne devrait pas y avoir de haine ou de division. Je promets de recoller les morceaux et de tisser un lien particulier avec chaque club. Dès mon arrivée à la FHF, je placerai ceux qui peuvent être utiles au football à la place qu’il faut », a promis l’ancien homme fort du syndicat des footballeurs haïtiens.

« J’ai été justement à la tête du syndicat des joueurs parce que je voulais qu’ils aient une meilleure situation du point de vue financier. Que je sache, rien n’a jusque-là changé. Yves Jean-Bart et son équipe ont beau tenter attirer des sponsors, mais ils n’y sont pas arrivés. Là-dessus, je vais travailler pour résoudre ce problème », a fait savoir Ernso Laurence, qui n’arrive pas encore, semble-t-il, à former son cartel.

« J’ai de bons rapports avec certains clubs. Je ne vais pas vous dévoiler les noms de membres de mon cartel. Il est trop tôt pour le faire. Cependant, je suis sur la bonne voie. J’ai avec moi des hommes et des femmes crédibles », a-t-il dit avant d’évoquer les 20 clubs qui auront droit de vote lors des joutes au sein de la Fédération haïtienne de football.

« Ce système est mis en place depuis fort longtemps et à dessein. Je n’ai pas peur de l’affronter. Je saurai quoi faire avant les joutes », a déclaré Ernso Laurence, candidat déclaré pour remplacer peut-être Yves Jean-Bart à la tête de la Fédération haïtienne de football en janvier 2020.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Legupeterson Alexandre

lenouvelliste.com

kodekings

Read Previous

Le Racing Club Haïtien sommé de se réveiller

Read Next

Real Hope leader, Triomphe subit les courroux du Racing Club Haïtien

en_USEnglish