Une impressionnante victoire à Miami

Le gala du 50e anniversaire de la presse sportive haïtienne a fait recette le samedi 26 janvier 2019 à Miami. Une monumentale victoire. Les participants de toutes les tendances ont quitté le Centre culturel de Little Haïti avec la satisfaction d’avoir passé une agréable soirée en compagnie des militants CPS et de plusieurs gradés de l’ASHAPS. Ma plume étant devenue très lourde après cette grandiose soirée de l’unité, je n’arrive pas à trouver les mots justes pour exprimer ma reconnaissance à l’endroit des membres du comité organisateur qui ont consenti d’énormes sacrifices pendant la période de la planification du gala du 26 janvier 2019.

Plongé dans le bassin de cette mémorable soirée de solidarité sportive, j’ai oublié de formuler cette proposition sur le podium: « 26 Janvier Journée de la la Presse Sportive Haïtienne». Pour cela, j’adresse aujourd’hui cette passe lumineuse à mes vaillants coéquipiers de l’équipe du 50e et à tous les travailleurs de la presse sportive, dans la diaspora et en Haïti. Puisqu’il s’agit de l’eventuel «Journée des journalistes sportifs haïtiens », c’est à nous de l’homologuer.

Sur la même lancée, nous attendons impatiemment la décision des autorités étatiques en ce qui concerne le vieux projet «15 Juin Journée National du Sport» que j’ai relancé le samedi 26 janvier 2019 sur la Tribune du Gala du Centenaire de la presse sportive haïtienne. Un vieux projet que le nouveau titulaire du MJSAC, Edwing Charles, promet d’encadrer en vue de sa concrétisation cette année. En cas de l’homologation de la Journée National du Sport par l’État haïtien dans les prochains mois, la presse sportive, les fédérations, les ligues, les clubs, le COH, le MJSAC et les autres composantes du sport haïtien doivent s’accorder pour désigner le siège de la célébration de la première journée à l’échelle nationale.

Courageux combattants du Groupe 50e anniversaire de la presse sportive haïtienne, militants CPS de la diaspora et d’Haïti, membres de l’ASHAPS, vous pouvez être fiers d’avoir écrit une nouvelle une page d’espoir pour le sport national. Tout en souhaitant que les grands décideurs sportifs du pays exploitent cette éclatante victoire pour multiplier cette page par dix. Une médaille symbolique à tous les inconditionnels de la campagne de la planification du gala du centenaire de la presse sportive haïtiene qui, d’une façon ou d’une autre, ont contribué à la réalisation et au succès colossal de cette grandiose soirée. Mais permettez-moi de décorer les lauréats symboliques: 1- Herby Richemond, ancien Coordinateur de la Base CPS de Carrefour; 2- Simone Michel Desvarieux, femme sportive engagée, nouveau cadre du CPS; 3- Desty Philémon, ancien coordonnateur de la base CPS; de Liancourt 4-Mirlande Exantus Maignant, femme sportive engagée, nouveau cadre du CPS; 5- Dwardy Franck, nouveau cadre du CPS; 6- Samuel Versalin, nouveau cadre du CPS; 7- Junior Léger, nouveau cadre du CPS; 8- Jean-Ernst Jean-Louis, haut cadre du CPS; 9-Etzer Toussaint, nouveau cadre du CPS; 10- Manette Dorvilus (Lia), la révélation du Gala, nouveau cadre du CPS.

La publication de ce carnet spécial reflète en quelque sorte l’énorme implication de ces « cordons bleus » sportifs dans la cuisine de la planification et de la promotion du gala. En résumé, chapeau à toutes et à tous. Une mention spéciale au cavaliste Garry Joseph pour ses conseils salutaires, à l’arbitre-entraineur Roland Jérôme, au militant Nono Jean-Baptiste, organisateur de la journée de football du dimanche 27 janvier au Ted Hendricks Stadium. Chapeau à Mirambeau Bernard, Dady Jean-Charles, Gaby Joseph, Presler Saint-Foix, hauts cadres du CPS. Des lauriers aux journalistes sportifs seniors Jeanty Thessieux, Jacques-Hans Vilfort, Paulcher Franklin et Fanfan Turenne, de remarquables participants à l’occasion de cette extraordinaire célébration au Little Haïti Cultural Center de Miami.

Sur le plateau officiel, l’assistance a apprécié la touche journalistique du message du #1 de la Fédération haïtienne de football délivré par notre confrère Jean-Guy Thessieux. À noter aussi l’enrichissante intervention du cheval rouge Varnel Durandisse au nom des Clubs haïtiens. Sans oublier les projets ambitieux exposés par le #1 du MJSAC, Edwing Charles, dans le cadre de sa première prestation sur la tribune sportive de la diaspora.

Le gala du cinquantenaire de la presse sportive haïtienne a généré une impressionnante victoire. Un cortège de reconnaissance en l’honneur de Jean-Claude Sanon, Yves Jean-Bart, Grégoire Eugène Jr (Gregy), Pierre-Paul Charles, André Guillaume et des autres pionniers de notre presse sportive. Et aussi une pensée spéciale pour nos confrères disparus. Une corbeille de lauriers à l’honorable président du CPS Claude-Henry Albert et au jeune ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique, Edwing Charles, l’une des vedettes du gala du cinquantenaire de la presse sportive haïtienne.

Enfin, gloire et louanges au Tout-Puissant, grand protecteur du CPS, principal artisan du succès colossal du gala du 50e anniversaire de la corporation des journalistes sportifs haïtiens. Car toute victoire vient de Dieu.

 

 

 

 

 

 

Raymond Jean-Louis

 

kodekings

Read Previous

Volley 2000 ambitionne de se replacer parmi les meilleurs en 2019

Read Next

Match d’exhibition pour l’équipe féminine de football des amputés

en_USEnglish