Canapé-Vert remporte le premier tournoi de sokagoal

La première édition du tournoi de sokagoal U-20, organisée par l’Unité de développement communautaire du Bas-Peu-de-Chose, sous l’égide du Rotary club de Port-au-Prince, a été remportée haut la main par l’équipe du Canapé-Vert en battant le samedi 5 janvier, au parc Sainte-Marie, son homologue de Bas-Peu-de-Chose 6-1.

Coup d’essai, coup de maître pour les dirigeants de Sokagoal ! Pour une discipline nouvelle, le spectacle a été au rendez-vous du 15 décembre 2018 au 5 janvier 2019, période au cours de laquelle a eu lieu la première édition du tournoi de Sokagoal réunissant quatre équipes issues des quartiers de Croix-Desprez, de Carrefour-Feuilles, du Canapé-Vert et de Bas-Peu-de-Chose.

Bien qu’elles soient éliminées au terme des trois premières journées, les équipes de Croix-Desprez et de Carrefour-Feuilles ont pu tirer leur épingle du jeu. Elles n’ont pas été ridicules.Toujours est-il que les adversaires étaient plus forts et plus motivés à disputer la compétition. Tout compte fait, elles ont laissé le champ libre aux équipes du Bas-Peu-de-Chose et du Canapé-Vert pour remporter le trophée récompensant l’équipe championne de la compétition.

Avant que ne se dispute la grande finale qui a attiré beaucoup de gens au parc Sainte-Marie (Canapé-Vert) le samedi 5 janvier, les équipes de la Présidence et de l’ASHAPS (Association haïtienne de presse sportive) ont livré un spectacle plaisant. Au terme de ce match d’exhibition, les journalistes se sont inclinés sur le score de 9-6.

Après la prestation du groupe « Girls dans club », les deux protagonistes, Canapé-Vert et Bas-Peu-de-Chose, ont fait le show. Invaincue tout au long de la compétition, l’intraitable équipe du Canapé-Vert n’a pas pris du temps pour déclencher les hostilités. Dans un parc Sainte-Marie presque tout acquis à sa cause, l’équipe locale s’est imposée 6-1. Civil Saindre, qui allait terminer meilleur buteur de la compétition avec 16 buts, s’est offert un doublé, imité par Mc Carrey John Joseph (2 buts), Jerry Alexandre et Morvens Samedi. Dépassée par les évènements, l’équipe du Bas-Peu-de-Chose n’a fait que réduire le score pour finalement perdre la rencontre (6-1).

Pour le Dr Gérard Janvier, la première édition du tournoi de sokagoal, organisé du 15 décembre 2018 au 5 janvier 2019, est plus qu’un succès. Il s’est dit étonné de voir l’engouement de certains quartiers, voire des communes, voulant expérimenter cette discipline nouvelle.

« Après plusieurs matches d’exhibition, on avait opté pour un tournoi réunissant les équipes de la troisième circonscription de Port-au-Prince. Pour une grande première, cela a été extraordinaire, et je peux vous avouer que cela a été un succès. Dès la journée inaugurale, les curieux avaient pris d’assaut l’antre du parc Sainte-Marie (Canapé-Vert) pour lier connaissance avec le sokagoal. Au fil des journées, l’affluence ne fait qu’augmenter, car ceux qui ont vu jouer à cette discipline invitent d’autres gens à venir découvrir le sokagoal. Voyez-vous ? on a déjà beaucoup de demandes. On a d’abord voulu faire l’expérience avant d’élargir le cadre », a laissé entendre le Dr du sokagoal.

Abondant dans le même sens, l’Ing. Guy Allen, visiblement satisfait, ne tarit pas d’éloges sur les jeunes qui se sont adonné à la pratique du sokagoal. S’il admet qu’il y a encore des corrections à apporter, il reconnaît qu’il est beaucoup plus facile de jouer au soka qu’au foot.

« Vous pouvez le constater, au sokagoal, il y a toujours beaucoup de goals, car il n’y a pas de match nul et le but marqué en dehors des 16 mètres compte pour deux. Il faut être très technique pour jouer au soka, d’autant qu’il met en évidence le tir à distance. On n’a plus de bombardiers en football. Permettez-moi de vous dire que le sokagoal va sauver le football haïtien qui est en perte de vitesse sur divers aspects », s’est réjoui l’ancien capitaine de la sélection haïtienne de football championne de la coupe Caraïbe des nations en 1979.

Il faut croire que le sokagoal, qui vient de réaliser son premier tournoi du 15 décembre 2018 au 5 janvier 2019, promet un très bon avenir en Haïti si l’on tient compte de la qualité du spectacle proposée par les équipes qui se sont affrontées.

 

 

 

 

 

 

 

lenouvelliste.com

kodekings

Read Previous

Ce qu’il faut retenir de 2018

Read Next

Infos et rumeurs de transfert sur nos Grenadiers

en_USEnglish