Ces héros haïtiens méconnus qui méritent notre respect

Ils viennent de battre les États-Unis en finale de la Copa America et vont disputer du 24 octobre au 5 novembre leur 3e phase finale de Coupe du monde de rang. Ils forment la première sélection nationale haïtienne de football a avoir gagné une rencontre de phase finale de Coupe du monde de l’histoire, mieux à franchir un, voir deux tours en phase finale de Coupe du monde. Pourtant personne n’en a parlé vraiment. Regards avant leur départ pour disputer leur 3e Coupe du monde.

Comme les filles de la catégorie U20 au commencement du mois d’âout, une sélection nationale haitienne se prépare à honorer sa place dans une nouvelle finale de Coupe du monde. Il s’agit de la sélection nationale haïtienne de football des amputés et elle va disputer sa 3e phase finale de Coupe du monde depuis 2010.

Le Mexique encore pays hôte après 2014

4 villes (Guadalajara, San Juan, Logos de Moreno et Chapala) de l’État de Jalisco au Mexique vont accueillir cette nouvelle phase finale de Coupe du monde que disputera 24 nations réparties en 6 groupes de 4. Vainqueur de la Copa America comptant pour les qualificatifs, en battant les États-Unis en finale en mars dernier, la sélection nationale haïtienne de football des amputés connaît, depuis le tirage au sort effectué le 27 juin dernier, ses futurs adversaires pour la phase finale. Comme pour les filles en France, ou les U17 en 2007 ou la sélection nationale de 1974, Haïti évoluera dans le groupe D en compagnie de l’Angola, de l’Ukraine et de l’Espagne. Du beau monde au premier tour.

Les groupes de la phase finale de 2018

Les 24 nations qualifiées pour l’édition 2018 de la phase finale de Coupe du monde sont réparties en 6 groupes.

Mexique, Angleterre, Irlande et Uruguay forment le groupe A; Argentine, Italie, France et Ghana le groupe B; Pologne, Japon, Colombie et Costarica sont dans le groupe C; Angola, Haïti, Ukraine et Espagne forment le groupe D; Russie, Brésil, Salvador et Nigeria le groupe E; Turquie, USA, Kenia et Iran constituent le groupe F. Le coup d’envoi de la compétition sera donnée le 24 octobre alors que la finale déterminera qui l’emportera au soir du 5 novembre 2018.

Les footballeurs amputés haïtiens déjà historiques

La sélection nationale haïtienne a beaucoup progressé dans cette compétition. Lors de sa première participation en 2010, les Haïtiens amputés ont joué dans un groupe composé de l’Angola, Haïti, Angletterre et Russie. À l’issue du premier tour, ils avaient concédé 3 défaites (1-2 face à l’Angleterre, 0-2 face à l’Angola et 0-7 face à l’Allemagne) pour quitter la compétition dès la fin de la phase de poule.

En 2014, les Haïtiens ont montré une nette progression. Versés dans un groupe composé de l’Allemagne, le Kenia, la Russie et Haïti, les Haïtiens amputés ont d’abord pris la mesure de l’Allemagne 2-0 avant de battre le Kenia 1-0 et se qualifier pour le second tour. Le 6-1 que leur a infligé la Russie lors de leur 6e match de phase finale de l’histoire ne leur avait pas empêché d’éliminer l’Italie en 8e de finale 1-1 et 5 penalties à 4 avant de se faire sortir par la Pologne 0-3 en quarts de finale. Avec Richard Redondo (19 ans), John Spinosard (21 ans), Alcé Jean Bertrand (27 ans), Mykender Baltazar (20 ans) Osias Manley (26 ans), l’ambition est de faire encore mieux en 2018 au Mexique et même essayer de succéder à la Russie au palmarès de la compétition.

Les records à améliorer

En 2010, Gustave Denis avait inscrit le premier but de l’histoire de la sélection nationale haïtienne de football des amputés. C’était contre l’Angleterre en Argentine et les Anglais l’avaient emporté 2-1. Depuis, 5 autres buts ont été marqués par les Haïtiens en phase finale de Coupe du monde de football des amputés. Sandy Jean-Louis Louismé et Mackendy François avaient permis à Haïti de battre l’Allemagne 2-0 en 2014 au Mexique. Sandy Jean-Louis Louismé avait marqué à nouveau contre le Kenia pour permettre à Haïti de s’imposer 1-0. Louismé avait encore inscrit le but égalisateur contre l’Italie en 8e de finale. Il faudra qu’un joueur réussisse à marquer au moins 4 buts en novembre et qu’Haïti atteigne les demi-finales pour améliorer les records de 2014.

A-19 ans, Redondo pourrait devenir lui aussi un prolifique buteur au Mexique. En finale de la Copa America, il s’était déjà illustré en réussissant le doublé contre les États-Unis en finale. Il espère seulement que la préparation de son équipe va continuer sous de meilleurs hospices pour que son groupe puisse arriver au Mexique dans des conditions optimales pour s’exprimer en phase finale.

Des difficultés pour honorer leur budget

«Nous n’avons pas beaucoup de soutiens financiers. Nous avons un budget de 52 000 dollars US et, à part Institute International of Sport (II Sport) et les démarches de l’Association haïtienne de football amputé (AHFA) auprès de quelques bons samaritains, nous n’avons aucun soutien financier», reconnait le responsable des relations publiques de l’association, Markens Antoine. «Nous entreprenons des démarches pour organiser une rencontre de football devant nous permettre de recueillir des fonds pour continuer notre préparation», continue-t-il. Une manière de dire que même amputés les footballeurs de la sélection entendent offrir un spectacle de qualité en vue de recueillir des moyens pour aller défendre les couleurs de leur nation. Une manière aussi de dire à chaque Haïtien qui aime le football : «Venez voir comment avec une béquille et une jambe des joueurs haïtiens sont capables de réussir des gestes dignes de Mbappé ou de Cristiano Ronaldo et appréciez enfin ces héros méconnus!»

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enock Néré

lenouvelliste.com

kodekings

Read Previous

Des grenadières sacrifiées à cause de la Coupe du monde

Read Next

Ce détail qui aurait pu changer le Mondial de Melchie Daëlle Dumornay

en_USEnglish