Et maintenant place au championnat dans la perspective de 2019

Si les filles viennent de garder leur place dans la division I en catégorie jeunes, la sélection nationale haïtienne masculine doit effectuer son entrée en lice dès le mois de septembre pour essayer d’abord de conserver sa place en division II et éventuellement lutter en 2019 pour se hisser en division I. D’où la nécessité de reprendre la compétition pour permettre à tout un chacun d’être compétitif.

Cosmopolites et Racing FC des Gonaïves disputeront le match d’ouverture de la série de clôture le 1er septembre à Port-au-Prince. C’est ce que confirme le calendrier de la série de clôture publié samedi par la Commission d’organisation du championnat haïtien de football professionnel (COCHAFOP). Les autres matches comptant pour cette première journée sont programmés le 2 septembre selon les affiches suivantes : Arcahaie FC – Ouanaminthe, Petit-Goâve – Real Hope, Valencia – Tempête FC, Baltimore SC – AS Sud-Est, FICA – Don Bosco, Racing CH – Cavaly, AS Mirebalais – AS Capoise. Les matchs se dérouleront sur le terrain des clubs premiers nommés.

Les enjeux de la série de clôture

Quatre clubs devront redresser la barre pour espérer assurer leur maintien parmi l’élite. Il s’agit de l’Arcahaie qui a terminé à la 13e place à la fin de la série de clôture avec seulement 16 pts glanés après 15 matchs disputés. Les Archelois avaient marqué seulement 9 buts en 15 rencontres encaissant au passage 16 et gagnant seulement 4 matchs et autant de matchs nuls. Derrière viennent les Gonaïviens du Racing FC qui, finalistes en décembre, se sont retrouvés à la 14e place avec seulement 14 pts, Cosmopolites a terminé 15e avec 14 pts alors que l’AS Sud-Est n’avait fait qu’occuper la dernière place avec 14 pts. Seule la différence de buts départageait les trois dernières formations. Avec 16 pts le FC Petit-Goâve n’a pu sauver sa peau de la position de relégable qu’à la différence de buts, ce qui fait que pour ce club aussi la série de clôture est décisive pour le maintien. Le Racing Club Haïtien, qui avait été à la 11e place, n’est pas mieux loti avec ces 18 pts obtenus en 15 matchs disputés. À côté de ces six derniers au classement, tous les autres clubs chercheront d’abord à assurer leur maintien parmi l’élite avec un peu plus de cohérence pour les 10 meilleurs classés de la série d’ouverture dans l’ordre de leur classement (AS Capoise 34, AS Mirebalais 27, Tempête FC 24, Don Bosco 22, Baltimore SC 22, Real Hope 21, FICA 20, Cavaly 19, Ouanaminthe 19 et Valencia 19).

À côté du maintien, les 16 concurrents visent tous, dans la mesure du possible, la succession de l’AS Capoise au palmarès de la compétition. En effet, le Vieux Coq capois a commis l’impair de remporter la série de clôture de la saison dernière avant d’enchaîner avec la série d’ouverture de cette saison. Pire, ils se positionnent comme l’un des plus sérieux postulants à leur propre succession. Naturellement, le FICA, qui a manqué les playoffs de la série d’ouverture 2018, l’AS Mirebalais qui aspirait au titre mais encore, le Baltimore, le Tempête, le Real Hope le Ouanaminthe FC, le Racing CH, le Don Bosco de PV, pour ne citer que ces protagonistes, ne l’entendent pas de cette oreille. De quoi offrir une compétition disputée requérant seulement la présence des fans pour motiver les joueurs.

Des places en sélection nationale en jeu

La compétition nationale ouvrira la porte à quelques-uns des joueurs évoluant en sélection nationale. Haïti, engagée dans une longue course au maintien dans la division II de la CONCACAF en catégorie masculine senior, Marc Collat aura besoin de joueurs hautement compétitifs pour pouvoir honorer les rendez-vous de septembre, octobre et novembre qui lui permettront d’assurer son maintien en attendant de briguer une place dans la division I.

Dans la zone CONCACAF, les matchs mettant aux prises des sélections nationales de la zone se dérouleront avec d’énormes enjeux. Les filles U15 par exemple viennent de conserver leur place en division I dans la catégorie des jeunes filles. Paradoxalement, la sélection nationale filles se trouve dans une situation moins reluisante après son élimination dans les éliminatoires de la Coupe du monde de football féminin en avril dernier. Les seniors masculins savent qu’ils n’auront pas droit à l’erreur, d’où l’intérêt des joueurs d’être hautement compétitifs pour intégrer la sélection nationale. La sélection nationale de football de football joue dès le 10 septembre.

Un calendrier serré

À noter que le coup d’envoi de la 1re journée de la série de clôture sera donné le 1er septembre, la 15e journée est programmée pour le 25 novembre et les playoffs se dérouleront du 28 novembre au 16 décembre. Ce qui donne un calendrier très serré puisque la sélection nationale haïtienne devra entre- temps disputer au moins trois matchs comptant pour les compétitions internationales et les jeunes garçons devront se rendre à Bradenton en novembre pour disputer la phase caribéenne, puis la phase CONCACAF des éliminatoires de la Coupe du monde avec l’objectif de faire aussi bien que les filles de la catégorie U20, c’est-à-dire qualifier Haïti une nouvelle fois pour une Coupe du monde au niveau juvénile.

 

 

 

 

 

 

 

lenouvelliste.com

kodekings

Read Previous

Yves Jean-Bart appelle au secours pour sauver les Grenadières

Read Next

Sur les travaux de construction des maisons des Grenadières

en_USEnglish