Volley-ball: le rêve s’est envolé

Surclassée par la Barbade en finale à Paramaribo au Surinam, la sélection nationale de volley-ball U21 à raté l’essentiel visé en disputant cette phase Cazova de la qualification pour la phase Norceca. Les protégés de Ralph Adolphe reconnaissent que leur adversaire leur était supérieur et se sont contentés des miettes tout en mesurant l’étendue des efforts qu’il faudra faire pour sortir des rangs à l’instar de la Barbade.

‘L’équipe haïtienne n’a jamais pu réagir, n’a jamais pu imposer son jeu durant les 3 sets de cette partie. L’équipe de la Barbade était visiblement plus forte. Il nous faut travailler beaucoup plus, confronter nos athlètes avec de grandes équipes dans des matches amicaux pour arriver à maîtriser cette force de précision et d’audace dont a fait preuve la formation de la Barbade ». Le constat de la présidente de la fédération dans sa note après la finale paraît laconique mais lucide. Une défaite doit toujours servir à quelque chose même si la déception est grande.

Distingué meilleur attaquant et meilleur scorer, Jean Philippe Bayol reçoit son trophée avec une pointe de tristesse. Même situation pour le capitaine Dimitri Dumay qui, après avoir reçu le trophée réservé au finaliste, reçoit également sa distinction de meilleur serveur. La défaite est amère. « Nous avons eu affaire à plus fort que nous. Barbade a controlé la rencontre du début à la fin. Nous avons perdu le « mind game » bien avant la technique. Côté tactique, nous n’avons jamais pu stopper l’attaque adverse qui a joué avec confiance. C’est une équipe forte techniquement, tactiquement, physiquement et psychologiquement », s’émerveille Frédéric François, conscient d’avoir rencontré plus fort que lui. Un regard admiratif qui laisse croire que la Barbade est sur le point de se hisser dans le rang des grands du volley-ball de la Caraïbe comme la République dominicaine, Porto Rico et Cuba.

Après sa défaite lors de son premier match dans la compétition devant la Barbade, les jeunes Haïtiens nourrissaient l’espoir de pouvoir prendre leur revanche en finale de la compétition face à des Barbedos volontaires. Aussi, on s’attendait à ce qu’en finale, les coéquipiers de Dimitri Dumay et Jean Philippe Bayol sortent le grand jeu. Mais, pressurés dès l’entame, ils concèdent le premier set (10-25) comme des enfants perdus dans une mer sans fond. Le 2e set concédé sur le score 17/25 leur fit comprendre quelle montagne il leur faudrait grimper pour accéder au trophée et quand le 3e set finit par 25/15 à l’avantage des Barbedos qui s’imposent 3 sets à rien, les dés étaient jetés depuis longtemps. Haïti savait qu’elle n’aurait pas accès à cette édition de la phase Norceca depuis longtemps et devrait se contenter de sa place de finaliste et de ses distingués

 

 

 

 

 

 

 

Enock Néré

lenouvelliste.com

kodekings

Read Previous

Team Samuel remporte l’open 3×3 de la FHB

Read Next

Les U17 entament leur dernière étape de préparation

en_USEnglish