Sports Universitaires: Haïti aux Jeux de l'Amérique


La FEHSU sort de son mutisme. C’est le cas de le dire puisque depuis le 12 janvier 2010 et le puissant séisme qui a ravagé Port-au-Prince, on a plus entendu parler de la Fédération Haïtienne du Sport Universitaire (FEHSU) qui était pourtant l’une des fédérations sportives les plus actives du pays. Nos multiples démarches pour mettre la main sur un membre du comité exécutif de cette entité n’avaient pas porté fruit.

Plus de huit mois après la catastrophe, la FEHSU s’est finalement manifestée par le biais d’un communiqué de presse annonçant la participation d’Haïti aux 13èmes Jeux Universitaires de l’Amérique Centrale et de la Caraïbes du 1er au 10 octobre 2010 à Santo Domingo, capitale de la république Dominicaine.

« Ce long silence s’explique par le fait que nous étions l’une des fédérations sinon la fédération la plus touchée par le tremblement de terre du 12 janvier dernier », a fait savoir Erby BERALTE, l’homme à tout faire de la FEHSU depuis plus d’une décennie. «Les membres des autres fédérations sportives du pays n’avaient pas d’édifices tandis que tous nos affiliés avaient pignon sur rue et vous connaissez le bilan : des milliers d’étudiants et professeurs sont tués parmi eux notre président d’honneur Gabriel Raoul Berett, les bâtiments de presque tous nos membres sont détruits ou gravement endommagés. Donc, il aura fallu du temps et surtout beaucoup de détermination pour refaire surface. Maintenant, l’horizon parait moins trouble », affirme le secrétaire général de la FEHSU.

A Santo Domingo, Haïti sera présente dans deux disciplines: le Basket-ball et le Taek-won-do avec des athlètes assez expérimentés. En effet, la sélection de Basket dirigée par le duo Georges Jean-Jacques et Pierre-Richard Vixama compte dans ses rangs les meilleurs joueurs du pays tels Pascal Jeune, Makinzi St Hubin alias Gorille, Nielsen Guillaume, Jephté Coriolan et pour ne citer que ceux-là. En taekwondo, Tudor Sanon, médaillé d’or lors de la dernière édition de l’évènement en 2008 à San Salvador a encore les moyens de ses ambitions.

«L’objectif avant tout est de permettre à Haïti de rester sur la scène sportive universitaire mondiale et pas forcément de gagner des médailles tempère », Erby Beralte avant d’ajouter : « Vu la qualité et la motivation de nos garçons, on ne peut pas écarter une telle éventualité.. La compétition sera certes très relevée, nos concurrents seront déterminés mais nous avons de très bonne chance d’inscrire le nom d’Haïti au tableau des médailles », a-t-il terminé.

A signaler que la participation du pays aux jeux de Santo Domingo fait partie d’un ensemble de mesure prise par le comité directeur pour remettre la FEHSU et le sport universitaire haïtien sur les rails. Elle est rendue possible grâce au comité organisateur, l’UNASMOH et l’Université de Port-au-Prince.

kodekings

Read Previous

Tiga dit tout à l’ashaps.com

Read Next

Alain Jean-Pierre réélu à la tête de la FHAA

en_USEnglish